CLUB PHOTO ARLESIEN

Menu

Le Timelapse

LA CREATION DU TIMELAPSE

Maintenant que vous avez vos images, passons à la dernière étape, l’assemblage.
Plusieurs logiciels proposent de créer des vidéos à partir de vos photos.
Nous utilisons ici le logiciel gratuit Panolapse.

Tout le monde connait ces films qui montrent l'éclosion d'une fleur, un coucher de soleil accéléré ou le défilement à toute vitesse de nuages dans le ciel.

Beaucoup pensent qu'il s'agit là de films vidéos accélérés. Ce n'est nullement le cas et la prise de vue est faite à l'aide d'un appareil photo et non d'une caméra.

Cette technique porte de doux nom de Timelapse, ou laps de temps dans la langue de Molière.

Il s'agit de prendre des photos fixes du sujet à intervalles réguliers. Cet intervalle varie en fonction du résultat recherché ou de la longueur de l'événement photographié. Cet intervalle pourra par exemple être de 2 secondes pour des nuages un jour de vent à plusieurs minutes pour l'éclosion d'une fleur au petit matin.

LE MATERIEL

1 - Votre appareil doit être débrayable. C’est INDISPENSABLE. En effet, il faut savoir que les conditions de prise de vue d’une scène évoluent sans cesse : la quantité de lumière varie, les éléments bougent. Si vous utilisez le mode automatique, votre appareil va sans arrêt modifier l’exposition et refaire la mise au point. Il en résultera des photos plus claires, d’autres plus foncées. D’autres encore seront nettes sur l’infini, et puis la suivante, nette sur une personne présente au premier plan. Par conséquent, la seule solution pour avoir des photos qui soient homogènes est donc de photographier entièrement en manuel (à la fois le mode de prise de vue et de mise au point).

2 - Votre appareil doit pouvoir permettre la prise de vue par intervalles. Là, vous avez deux solutions : soit votre appareil est muni de la prise qui permet de raccorder le système de déclenchement par intervalles de temps, soit vous pouvez régler ce déclenchement au sein même de votre appareil (il ne vous reste plus qu’à lire la notice ou d’aller fouiller dans les menus  ).

3 - Un trépied.

4 - Un
intervalomètre (facultatif si celui-ci est intégré dans votre appareil). Cet appareil va se charger de prendre les photos à l’intervalle de temps que vous avez défini. Comptez de 20 à 60 € pour un intervalomètre compatible d’une marque autre que celle de votre appareil, qui aura l’avantage d’être beaucoup moins cher que le modèle proposé par le fabricant de votre appareil photo.

5 - Une carte d’au moins 16 Go. Si vous décidez de prendre vos photos en Raw, 32 Go est un strict minimum.

DETERMINATION DU NOMBRE ET DE LA FREQUENCE DES PRISES DE VUE

Avant d’aller sur le terrain et de prendre les photos, il faut déterminer le nombre de photos et la fréquence de prise dee vue. Ces deux paramètres sont en effet essentiels pour réaliser un time lapse de qualité.
    • Le nombre de photos permet de déterminer la durée de votre film. Si vous voulez par exemple faire une vidéo de 30 secondes vous devrez prendre : 30 secondes X 24 images/seconde soit 720 photos (eh oui, rien que ça !).
    • La fréquence de prise de vue (c’est à dire le temps qui s’écoule entre deux photos) permet de déterminer la vitesse d’accélération de votre film. Cette fréquence dépend de ce que vous voulez saisir. Une fleur qui s’ouvre en 3 heures n’a pas besoin d’être photographiée toutes les secondes alors qu’à l’inverse, si vous photographiez des personnes qui marchent dans la rue à l'intervalle de 60 secondes, elles n’apparaîtront que sur une seule image et il n’y aura aucune fluidité dans votre vidéo.
Les règles que je vous donne ici ne sont bien sur pas gravées dans le marbre. Prenez les à titre indicatif :
    • Voitures qui se déplacent, personnes qui marchent dans la rue : 1 photo/2-5 secondes.
    • Nuages dans le ciel, marée : 1 photo/10-15 secondes.
    • Constructions de bâtiments : 1 photo/1 heure.

LA PRISE DE VUE

Bon ben il n’y a plus qu’à se lancer. Voici donc la procédure à suivre :
    • Posez votre appareil sur votre trépied et cadrez votre photo.
    • Assurez vous que votre carte est vide (ce serait trop bête…).
    • Mettez vous en mesure évaluative (c’est le mode de mesure par défaut). Votre appareil calculera ainsi une valeur moyenne d’exposition par rapport à la totalité de l’image.
    • Réglez les paramètres d’exposition de votre appareil. Passez votre appareil en mode manuel (M). Commencez par régler votre ouverture en choisissant une valeur moyenne (5,6 – 6,3). Choisissez la sensibilité de votre capteur (100 à 200 ISO) et déterminez la vitesse pour avoir une photo correctement exposée.
    • Faîtes la mise au point puis débrayez l’autofocus (le mettre sur M). Il ne faut surtout pas que le boitier refasse la mise en point ! Si vous faîtes un Time Lapse de paysage, pensez également à l’hyperfocale pour avoir la zone de netteté la plus grande possible.
    • Choisissez le format de vos photos. Vous pouvez travailler en JPEG ou en Raw, en taille S si celle-ci est supérieure aux dimensions du HD soit 1920 x 1080 pixels et bien sur, en qualité maximale.
    • Prenez une première photo et regardez le résultat obtenu. N’hésitez pas à zoomer pour vous assurer de la netteté et de la profondeur de champ de la photo. Si vos paramètres ne sont pas bons, vous allez prendre des milliers de photos pour rien…
    • Branchez et réglez votre intervalomètre.
    • Prenez les photos et buvez votre café. Il ne reste plus qu’à attendre…

Facebook