CLUB PHOTO ARLESIEN

Menu

L'histogramme

Cet histogramme est aussi disponible dans les logiciels de retouche comme Photoshop ou Gimp par exemple.

Qu’est-ce que l’histogramme ?
L’histogramme est un graphique qui représente la répartition de la lumière sur votre photo. Techniquement, il
représente le nombre de pixels (points) en fonction de leur valeur qui va de 0 pour le noir à 255 pour le blanc.

L'axe horizontal représente les valeurs de gris. Il y en a donc 255.
Le point à l'extrême gauche est le noir pur, valeur 0.
Le point à l'extrême droite est le blanc pur, valeur 255.

L'axe vertical représente la quantité de points pour une valeur de gris donnée.
Plus le nombre de pixels de cette valeur de gris est grand, plus sa colonne sera haute. À gauche de l’histogramme se sont donc les tons foncés et à droite, les tons clairs.

Il y a ainsi 255 colonnes.
Si les colonnes de gauche sont hautes, la photo est foncée.
Si les colonnes de droite sont hautes la photo est claire.



Détaillons les principaux types d’histogramme que vous pouvez rencontrer.

Cet histogramme est large et tous les tons sont représentés, du noir au blanc.

Les valeurs sont regroupées au centre, il y a donc peu de tons très clairs ou très foncés.
L’image est un peu fade car peu contrastée

La courbe des tons se situe surtout sur les côtés de l’histogramme.
On retrouve donc essentiellement des tons clairs et des tons foncés.
L’image est très contrastée avec des blancs cramés et des noirs bouchés.


L'histogramme est décalé vers la droite.
Les tons clairs, situés sur la droite sont largement majoritaires,
ce qui signifie qu’une partie de l’image est surexposée, ou cramée.


L'histogramme est décalé vers la gauche.
Les tons foncés, situés sur la gauche sont largement majoritaires,
ce qui signifie qu’une partie de l’image est sous-exposée, ou bouchée.



Quelque soit le mode de prise de vue choisi (P,A,S,M) la cellule de mesure d’exposition de votre appareil continue à fonctionner et à donner des indications sur la scène visée. Et vous retrouvez dans votre viseur une règle graduée qui va généralement de -2 à +2 et qui donne une indication de l’exposition de la scène par rapport aux réglages que vous avez choisis.

Ainsi si c’est du côté du (-) l’image va être sous-exposée, si c’est coté du (+) elle sera plutôt surexposée.





L’indicateur d’exposition
Il existe sur de nombreux modèles d'appareil photo un indicateur d’exposition, situé dans le viseur qui permet d’évaluer l’exposition de la photo en temps réel.





Mais à quoi ça sert ?
Comme je le disais en introduction, les informations contenues sur l’histogramme ou avec l’indicateur d’exposition sont bien plus fiables que l’écran arrière de nos appareils photo et on peut même dire que ces informations sont  totalement objectives!
Avec l’histogramme, vous pouvez contrôler immédiatement après la prise de vue si votre image est bien exposée. Vous pourrez ainsi la refaire en cas de problème d’histogramme.
Alors qu’avec l’indicateur d’exposition, c’est en temps réel que vous voyez l’impact de vos changements de réglages sur la scène visée. Vous avez ainsi toutes les informations utiles pour effectuer des modifications de réglages avant la prise de vue.
Pour rappel, pour modifier l’exposition de votre photo, vous pouvez intervenir sur trois paramètres qui sont le temps de pose, l’ouverture du diaphragme, et la sensibilité ISO du capteur. Ces trois paramètres forment ce que l’on appelle le triangle de l’exposition.

Je vous propose dans cet article, de découvrir comment vérifier l’exposition de vos photos avec deux outils particulièrement précieux.
Lorsque vous prenez une photo, celle-ci s'affiche sur l'écran de contrôle de votre appareil photo. Vous pourriez ainsi penser contrôler l'exposition de votre photo en l'observant sur l'écran. Le faire vous amènerait inévitablement à de sévères déconvenues, car cet écran, petit et peu fidèle ne permet pas d'apprécier véritablement si l'exposition de la photo est correcte.
Mais ne vous inquiétez pas, votre appareil vous propose, à condition de le lui demander, d'afficher, en même temps que la photo, un histogramme et parfois même un indicateur d’exposition.

Facebook