Abrivado : Préliminaire des grandes courses de taureaux, qui consiste à les lancer à leur arrivée dans une ville, escortés de cavaliers, depuis les prés jusqu'aux arènes, le long d'un itinéraire délimité sur le parcours duquel des spectateurs tentent de faire échapper les taureaux du cercle des chevaux. 

  

Affar : Ensemble de terres, de pâtures et souvent de palun d'un seul tenant groupés autour d'un habitat, mas ou cabane. 

  

Aficionado : Mot espagnol qui signifie amateur, en connaisseur, de courses de taureaux. 

  

Agachon : Abri de chasseur. 

  

Baisse : Dépression de petite taille, alimentée par des eaux de pluie et asséchée l'été. La salinité de l'eau est généralement faible. 

  

Biou : boeuf (taureau) 

  

Bouveau : étable ou enclos destiné à enfermer les taureaux à proximité du mas. 

  

Brassière : Cours d'eau naturel dérivés des bras du Rhône. 

  

Camelle : Enorme tas de sel amassé sur des salines après la récolte. 

  

Condamine : Bonne terre. 

  

Draille : Chemin, voie affectée au passage des troupeaux. 

  

Egout : Petit canal. 

  

Enfores : Terres incultes. 

  

Enganes : Formation végétale dominée par des salicornes hautes. 

  

Ferrade : Marquage au fer rouge. 

  

Filiole : Petite rigole d'irrigation. 

  

Ganivelle : Petite palissade en lattes de châtaignier disposée sur le littoral afin de retenir le sable pour fixer ou reconstituer les dunes. 

  

Grau : Chenal naturel ou artificiel faisant communiquer les lagunes et la mer. 

  

Lagune : Plan d'eau littoral pouvant communiquer avec la mer, aux eaux saumâtres, allant des eaux marines salées aux eaux presque douces. 

  

Malaïgue : Mauvaise eau dont la température trop élevée fait souffir le poisson. 

  

Manade : Troupeau de taureaux ou de chevaux et par extension propriété sur laquelle vivent ces troupeaux. 

  

Palud : Marais 

  

Paty : Mauvais pâturages, terre inculte où l'on mène paître les bestiaux. 

  

Pelouse : Formation herbeuse naturelle rase, généralement entretenue par la pâturage. 

  

Pioch : Lieu élevé, pièce de terre. 

  

Porteau : Petit canal alimentant une rizière ou un marais salant. 

  

Radeau : Ilot émergeant de quelques décimètres au milieu des étangs, des lagunes et des sansouires inondées en hiver. 

  

Remise (marais ou étang de) : Plan d'eau sur lequel les oiseaux, principalement les canards séjournent durant la journée. 

  

Roselière : Etendue de roseaux. 

  

Roubine : Canal creusé ou aménagé par l'homme, servant à l'écoulement des eaux. 

  

Sagne : Roseau utilisé à des fins domestiques, agricoles ou artisanales, en particulier pour la confection des toits. 

  

Saladelle : Plante des milieux salés aux fleurs mauves. 

  

Sansouire : Paysage et formation végétale dominée par des salicornes sur des terrains peu ou pas irrigués, où le sel affleure lors des grandes chaleurs, formant des plaques blanchâtres (proche des enganes). 

  

Ségonnaux : Nom donné aux terrains compris entre le Rhône et ses digues, depuis le confluant de la Durance jusqu'à la mer, périodiquement inondés lors des crues du fleuve et le plus souvent occupés par la ripisylve.