La bicyclette gagne du terrain en cette période hasardeuse et nécessaire de transition écologique. Les ventes de vélo explosent. Partout dans le monde, le vélo est plébiscité. Qu’il soit de ville, tout terrain ou à assistance électrique (VAE), ses ventes ont été multipliées par trois depuis le mois de mars 2020.

Les raisons de cet engouement sont multiples. Si dans les grandes métropoles l’une des raisons principales est liée à la sécurité sanitaire, beaucoup voulant éviter les transports en commun par peur du virus, la première raison semble être économique du fait du coût de tous les modes de déplacement. Mais pas seulement. Il y a aussi cette prise de conscience par les populations qui s'est accélérée avec la crise sanitaire, de la nécessité désormais absolue de la transition énergétique et de l'objectif zéro carbone.

De plus, la bicyclette était perçue comme ringarde. Ce nouveau coup de projecteur permet à chacun de s'y intéresser à nouveau, au vu des bienfaits que la petite reine peut nous apporter et que nous avions oubliés.

Dans ce renouveau, la technologie a aussi son importance, permettant à de nouvelles couches de population d'y revenir. Tout particulièrement, l'assistance électrique, parvenue à maturité ouvre des perspectives aux personnes plus agées, à risques, ou musculairement plus faibles. La vie s'est allongée. A 60 ans on ne veut pas être un vieillard, on a encore beaucoup de temps devant soi. Alors on veut garder la forme, entretenir son corps encore lontemps...

Alors vive l'assistance électrique pour tous...

Je ne pratique pas le vélo de route. Je préfère les chemins de traverses et les voies vertes. Je ne suis donc pas apte à conseiller les cyclistes de route, ni les grands sportifs. C'est pourquoi seul le vélo de randonnée est abordé ici, question de compétences.



A bicyclette 

menu

menu